Connectez-vous S'inscrire

​Protéger des enfants de détenus : le Conseil de l'Europe dresse des orientations


Rédigé le 5 Avril 2018 à 17:09 | 0 commentaire(s) modifié le 5 Avril 2018 - 17:22


Le Conseil de l'Europe a publié ce 4 avril, des orientations destinées à ses 47 États membres et visant à préserver les droits et les intérêts des enfants de détenus. Dans ses recommandations, l’organe exécutif de ladite organisation a tenu à rappeler que ces enfants ont les mêmes droits que les autres enfants.


Le Comité des Ministres du Conseil de l’Europe a lancé une liste de recommandations pour le respect des droits des enfants de détenus de ces Etats membres. Il invite ainsi, les États à faire en sorte que les ministères compétents, les médiateurs pour enfants ou d’autres organismes assurent un suivi pour garantir le respect des droits et des intérêts des enfants de détenus.

L’organe exécutif de ladite Organisation «a adopté une Recommandation qui rappelle que les enfants de détenus ont les mêmes droits que les autres enfants, y compris celui d’avoir des contacts réguliers avec leurs parents, sauf si cela est jugé contraire à leur intérêt supérieur».

Le Comité est d’avis que : «le maintien de relations entre l’enfant et les parents peut avoir une incidence positive sur l’enfant mais aussi sur le parent détenu, sur le personnel et l’environnement pénitentiaires. En améliorant la préparation du détenu à sa libération et à sa réinsertion, cela peut également protéger la société dans son ensemble ».

D’après les estimations basées sur le nombre de détenus sur le territoire européen, quelque 2,1 millions d’enfants a un parent en prison.  Et, «Cette situation peut entraîner un traumatisme, une stigmatisation, des angoisses, une privation de soins parentaux et une perte de moyens financiers qui risquent de nuire au bien-être, au développement personnel, voire à la vie de ces enfants », déplore-t-il.

Pour minimiser l’impact de la détention du parent sur ses enfants, les autorités pénitentiaires doivent recourir le plus possible à des solutions telles que le congé pénitentiaire, les systèmes de prison ouverte ou la surveillance électronique, qui peuvent faciliter la transition vers la liberté, conclut-il.

 
Amina Diouf



Investissement /Ecofinance.sn | Commerce/Ecofinance.sn | Infrastructures/Ecofinance.sn | Energie/Ecofinance.sn | TIC/Ecofinance.sn | Collectivités locales/Ecofinance.sn | Emploi/Ecofinance.sn | Contribution/Ecofinance.sn | Innovation/Ecofinance.sn | Nomination/Ecofinance.sn | Palmarès/Ecofinance.sn | Sante | Agriculture/Ecofinance.sn | Portrait | Reportage | Interview | Décrets | Ecobusiness | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe



Inscription à la newsletter

Blog Ecofinance
le 10/09/2018

HYDROCARBURES : ce qu’il faut comprendre sur les activités d’exploration-production

(Ecofinance.sn – Dakar) - Au Sénégal, le pétrole...











Derniers tweets
Ecofinance.sn : Guinée – Guinée-Bissau : 33 milliards FCFA de la BAD pour un projet d’interconnexion routière… https://t.co/i950OLWPoY
Vendredi 12 Octobre - 12:34
Ecofinance.sn : Décideurs, agissez-vous pour l’épanouissement des adultes de demain https://t.co/lWxOOON4v8 https://t.co/gokMkJhYi1
Jeudi 11 Octobre - 18:04
Ecofinance.sn : La croissance du tourisme international reste vigoureuse https://t.co/lVZIrU3mKr https://t.co/Xz8zVargZ0
Jeudi 11 Octobre - 15:04
Ecofinance.sn : Sénégal : les députés invités à amender l’article 27 du projet de loi du Code des communications électroniques… https://t.co/6exVgcyAn4
Jeudi 11 Octobre - 13:50





Facebook