Connectez-vous S'inscrire

​Les prix des transports flambent à Kinsasha


Rédigé le 4 Mai 2018 à 16:03 | 0 commentaire(s) modifié le 4 Mai 2018 - 16:06



​Le gouverneur de la ville de Kinshasa, André Kimbuta, a signé un arrêté portant révision à la hausse du prix des transports en commun. Le prix de la course en taxi a triplé pour certains trajets. La hausse du prix du carburant et la dépréciation du franc congolais expliqueraient cette situation.

Il faut désormais payer 700 francs congolais (soit 0,37 euro) pour atteindre l'arrêt « DGC », dans la commune de Ngaliema, à partir du centre-ville de Kinshasa. Il y a encore quelques jours, la même course coûtait 500 francs.
 
Du côté de l'Association des chauffeurs du Congo (ACCO), on explique cette hausse de prix notamment par l'augmentation du prix de carburant à la pompe. Jean Mutombo, président provincial de l'ACCO, a participé à la commission qui a travaillé sur la nouvelle tarification. Il explique que la précédente hausse du prix des transports en commun par l'autorité provinciale remonte à 2011.
 
Entre 2011 et 2018, le prix du carburant a plusieurs fois augmenté sans que le gouvernement provincial de Kinshasa n'adapte le prix des transports en commun : « De 2011 à 2018, le gouvernement provincial s’est tu alors qu’il y a eu des d’augmentations du prix du carburant. Nous avons pris le prix de 2011 et actualisé avec les taux actuels de 2018. »
 
De son côté, Maître Deryck Tshibangu, président de l’Organisation de défense des consommateurs (ODC), estime que cette hausse du prix des transports en commun ne se justifie pas : « Je vous informe qu’en dix ans le [prix du] carburant à la pompe n’a augmenté que de 10%. Mais comment aujourd’hui peut-on justifier l’augmentation de tarifs des transports en commun à hauteur de 40 % ? Cela ne se justifie pas. »
 
Il appuie son argumentaire notamment par le fait que le ministre d'Etat en charge de l'Economie, Joseph Kapika, assurait le 19 mars que la hausse du prix du carburant ne devrait pas avoir un impact sur le prix des transports en commun à Kinshasa.



Investissement /Ecofinance.sn | Commerce/Ecofinance.sn | Infrastructures/Ecofinance.sn | Energie/Ecofinance.sn | TIC/Ecofinance.sn | Collectivités locales/Ecofinance.sn | Emploi/Ecofinance.sn | Contribution/Ecofinance.sn | Innovation/Ecofinance.sn | Nomination/Ecofinance.sn | Palmarès/Ecofinance.sn | Sante | Agriculture/Ecofinance.sn | Portrait | Reportage | Interview | Décrets | Ecobusiness | Bon à savoir



Inscription à la newsletter

Blog Ecofinance
le 31/07/2018

CEMAC : dernière ligne droite pour mobiliser 130 milliards de Fcfa pour le secteur agricole

Le président de la Commission de la Communauté...











Derniers tweets
Ecofinance.sn : Ethiopian Airlines annonce de belles performances entre 2017-2018 https://t.co/bAlcxAn98b https://t.co/nENrjXm38l
Lundi 13 Août - 19:42
Ecofinance.sn : Cedeao : plus de 45 milliards FCFA de recettes enregistrés au premier semestre 2018 https://t.co/RM5MQ9fEq6 https://t.co/ZvEt47S6JD
Lundi 13 Août - 18:37
Ecofinance.sn : Iran: l'économie souffrirait plus de mauvaise gestion que des sanctions, selon Ali Khamenei https://t.co/nDZSwgMQri https://t.co/N6Gk5DnqvP
Lundi 13 Août - 12:22
Ecofinance.sn : BIDC : Amadou Bâ s’attaque à la bonne exécution du plan stratégique 2016-2020 https://t.co/34RiULl9Mk https://t.co/8CQHoUhURC
Vendredi 10 Août - 20:37





Facebook