Connectez-vous S'inscrire
ecofinance.sn
 
Informer utile et juste pour instruire et construire
 

​Développement durable : Moubarack Lo plaide l’amélioration de la qualité de vie pour tous


Rédigé le Jeudi 3 Mai 2018 à 23:23 | Lu 35 fois | 0 commentaire(s)



Les Objectifs de développement durable ne seront réalisés que si les pays et les organisations internationales s’emploient à garantir que les populations les plus pauvres et marginalisées ne soient pas laissées pour compte. C’est du moins l’avis de l’économiste en chef au Bureau du premier ministre sénégalais, Moubarack Lo, selon qui   les nations doivent viser une qualité de vie pour tous.

 «Les nations doivent être plus ambitieuses et viser une qualité de vie et non chercher à mettre à néant l’extrême pauvreté, car ils cherchent à tenir l’engagement de ne laisser personne pour compte en éliminant la pauvreté des communautés», déclare Moubarack Lo  lors d’un évènement préalable au début de la quatrième session du Forum africain régional pour le développement durable sur l’état des lieux de la problématique «Ne laisser personne pour compte en Afrique ».

«Nous visons le développement durable pour tous d’ici 2030, de telle sorte que tout le monde jouisse d’une qualité de vie standard. Nous devons comprendre ce que nous entendons par là. Pour moi, c’est la qualité de vie pour tous et non seulement des besoins de base. Si c’est l’eau, laissez les gens avoir de l’eau de qualité, des écoles de qualité, une santé de qualité, de l’énergie et tout le reste de qualité. Nous devrions hausser la barre en Afrique», note-t-il.

Moubarack Lo indique que les gouvernements ne doivent pas perdre de temps mais ils doivent agir maintenant pour s’assurer que la tâche ne leur soit pas plus difficile de tenir leurs promesses d’ici 2030. Il ajoute que le Sénégal fait tout ce qui est en son pouvoir pour assurer des services de qualité à sa population, dans la mesure où il cherche à tenir sa promesse de ne laisser personne pour compte.

«Nous élaborons un indice de qualité de vie et nous l’utiliserons comme un outil pour en faire notre suivi et nous assurer que nous atteindrons les cibles de nos ODD parce que le coût total de ne laisser personne pour compte est bien plus élevé que de permettre à tous d’y parvenir et de s’assurer qu’ils ont tous une vie de qualité de part et d’autre», fait savoir M. Lo.

De nombreuses personnes dans le monde continuent de faire face à l’exclusion sociale et à un accès limité aux opportunités sociales, économiques et politiques, malgré des progrès remarquables au fil des années. L’évènement préalable cherche à discuter des moyens à mettre en place pour combattre l’exclusion sociale, en particulier quel visage cette lutte afficherait pour l’Afrique.




Blog Ecofinance
le 17/05/2018

Le FIDA mobilise un fonds d'aide pour renforcer l'agriculture familiale en Guinée

L'Etat guinéen a signé ce lundi 14 mai à Rome,...


Inscription à la newsletter











Derniers tweets
Ecofinance.sn : Sénégal/Corée du Sud : Un accord de 48 milliards de Fcfa pour construire un Centre d’oncologie Le Gouvernement du S… https://t.co/uIV0aMOMkI
Vendredi 25 Mai - 15:16
Ecofinance.sn : 53eme ASSEMBLEES ANNUELLES DE LA BAD : Industrialiser l’Afrique sera-t-elle une tâche facile ? Le découragement n’e… https://t.co/WpMm7arGDl
Jeudi 24 Mai - 17:59





blog Ecofinance