Connectez-vous S'inscrire
ecofinance.sn
   

​Commerce : la lettre de politique sectorielle de développement validée


Rédigé le Mardi 27 Mars 2018 à 16:55 | Lu 27 fois | 0 commentaire(s)



Le ministère du Commerce, du Secteur informel, de la Consommation, de la Promotion des produits locaux et des Pme s’est doté d’une Lettre de politique sectorielle de développement (Lpsd). Elle a été validée lors d’un atelier présidé par Alioune Sarr.

Le ministre du Commerce a présidé lundi, l’atelier de validation de la Lettre de politique sectorielle de développement (Lpsd) de son secteur. Ce département ministériel, s’inscrit ainsi en droite  en droite ligne de la démarche adoptée par l'Etat du Sénégal consistant à se doter d'une Lettre de politique sectorielle de développement (Lpsd).
 
C’est dans ce cadre, qu’un comité de pilotage a été mis en place pour mettre en œuvre et assurer le suivi des travaux. Selon un document remis à la presse, le comité de pilotage a recruté une équipe de consultants qui a déposé un projet de lettre de politique à la suite d’un long processus de concertation et de réflexion. Ce projet de lettre de politique, précise-t-on, a fait l’objet de validation technique au cours de laquelle les parties prenantes ont émis des observations tendant à améliorer le document. Ces observations ont été prises en compte par le groupe de consultants qui a déposé le rapport final.
 
Véritables instruments d’orientation et de canalisation de l’action gouvernementale et de l’aide extérieure, les Lpsd doivent soutenir la mise en application des politiques  sous-sectorielles.
Elles sont des outils de décision, de programmation et de suivi/évaluation des actions qu’un ministère ou un secteur doit réaliser, pour contribuer à relever le niveau de croissance économique, et à satisfaire les besoins des populations.
 
Lors de l’atelier présidé par  Alioune Sarr, les différents acteurs ont validé la Lpsd. «Durant les cinq prochaines années, nous poursuivrons notre contribution au développement  de la compétitivité de l’entreprise privée notamment de la Pme en valorisant les potentialités locales pour satisfaire convenablement la demande intérieure et tirer profit de l’intégration du Sénégal dans l’économie mondiale », a indiqué le ministre du Commerce. Représentant le ministère de l’Economie et des Finances, Mayacine Camara a exhorté les agents de ce département à maintenir le cap afin de répondre aux attentes des autorités.




blog Ecofinance
le 17/04/2018

L’UE et le Maroc négocient un nouvel accord de pêche, sans le Front Polisario

Les Etats membres de l'Union européenne ont lancé...


Inscription à la newsletter











Derniers tweets
Ecofinance.sn : Macky cède Tigo à Yérim Sow et Cie : Wari perd le combat   Fin du bras de fer Wari-Millicom. Le président de l… https://t.co/o8Xgx5ERo9
Vendredi 20 Avril - 17:24
Ecofinance.sn : Les activités extractives impactent négativement sur les droits humains, selon le président du CNDH Au Sénégal, les… https://t.co/wqH5JNcoHh
Vendredi 20 Avril - 14:39





blog Ecofinance