Connectez-vous S'inscrire

((​Artisanat : les tailleurs sénégalais annoncent la création d’une unité de production à la zone industrielle de Diamniadio


Rédigé le 21 Mai 2018 à 15:24 | 0 commentaire(s) modifié le 21 Mai 2018 - 15:31



(Ecofinance.sn) : Le mouvement des tailleurs du Sénégal (MTS) a décidé de mettre en place «une société commune» afin de pouvoir bénéficier d’un site au niveau de la zone industrielle de Diamniadio, pour mettre en place une unité de production, a annoncé son président, Moussa Mbow.

«Nous envisageons de mettre sur pied une société commune qui sera portée par le MTS et ses partenaires pour pouvoir bénéficier des opportunités qu’offre la zone industrielle de Diamniadio mais aussi de la loi sur le développement et les opportunités africaines (AGOA) dont les autres pays d’Afrique bénéficient, alors que nous n’en bénéficions toujours pas», a notamment déclaré M. Mbow qui soutient que les tailleurs et autres artisans contribuent «considérablement « »  à l’absorption du taux de chômage.
 
Il s’exprimait lors d’une ‘’réunion d’information et de prise de décision’’ du comité directeur du MTS destinée à expliquer à ses pairs couturiers du département de Mbour les propositions du Premier ministre Mahammad Boun Abdallah Dionne faite aux tailleurs, en
présence de leur ministre de tutelle, Mamadou Talla, pour leur permettre de pouvoir faire face aux difficultés qu’ils rencontrent dans le cadre de leurs activités professionnelles.
 
‘’Depuis quelques temps certains de nos membres tiennent des points de presse pour dénoncer la situation difficile à laquelle notre secteur est confronté. C’est ainsi qu’on a été reçu par le Premier ministre qui nous a proposés une codification sur l’importation des garnitures qui constituent notre principal problème’’, a expliqué le président du
MTS dont la structure est présente dans quarante départements du pays et dans plusieurs communes.
 
Selon lui, le chef du gouvernement leur a promis des financements à travers leur ministère de tutelle ainsi que la mise en place d’un comité de suivi sur tout ce qui a été proposé pour une meilleure rentabilité des activités des couturiers sénégalais.
 
‘’Le comité de suivi va également se pencher sur l’unité de production que des chinois vont installer dans la zone industrielle de Diamniadio. C’est pourquoi nous avons jugé nécessaire de partager les informations avec nos membres’’, a indiqué Moussa Mbow qui se dit
‘’soulagé’’ par les propositions qui leur ont été faites par le Premier ministre.
 
‘’L’essentiel de nos préoccupations é été pris en compte par le Premier ministre, surtout par rapport à l’importation des garnitures qui, si ça continue, va inéluctablement tuer notre secteur d’activité.
Et nous savons que c’est un homme de parole mais nous lui suivons de pied ferme et lui suggérons de dire à ses ministres de nous accompagner et nous l’accompagnerons nous aussi sur la politique de l’emploi des jeunes et la formation professionnelle’’, a promis M.
Mbow.
 
Avec l’unité industrielle qu’ils veulent mettre en place, les membres du MTS comptent confectionner des tenues et autres habits qui seront même exportés vers d’autres cieux, surtout dans le cadre de l’AGOA.
 
‘’Avec ce projet en cours d’élaboration avec le soutien de notre consultation et que nous allons déposer sur la table du président de la République, Macky Sall, qui a dégagé d’énormes moyens pour financer le secteur de l’artisanat, nous allons solliciter des financements individuels et collectifs qui pourraient nous permettre d’employer des milliers et des milliers de personnes et de pouvoir exporter beaucoup de produits textiles’’, a dit Mbow.
 
Les tailleurs du Sénégal ont décidé de participer «activement» au Conseil interministériel que le Premier ministre a décidé d’organiser pour passer au peigne au fin les difficultés qui freinent le développement de l’artisanat sénégalais et qui, s’il est bien soutenu, pourrait contribuer à l’émergence du Sénégal.



Investissement /Ecofinance.sn | Commerce/Ecofinance.sn | Infrastructures/Ecofinance.sn | Energie/Ecofinance.sn | TIC/Ecofinance.sn | Collectivités locales/Ecofinance.sn | Emploi/Ecofinance.sn | Contribution/Ecofinance.sn | Innovation/Ecofinance.sn | Nomination/Ecofinance.sn | Palmarès/Ecofinance.sn | Sante | Agriculture/Ecofinance.sn | Portrait | Reportage | Interview | Décrets | Ecobusiness | Bon à savoir | Donneurs | Conseil des Ministres | Nominations | Actu d'Afrique | Actu d'Europe



Inscription à la newsletter

Blog Ecofinance
le 10/09/2018

HYDROCARBURES : ce qu’il faut comprendre sur les activités d’exploration-production

(Ecofinance.sn – Dakar) - Au Sénégal, le pétrole...











Derniers tweets
Ecofinance.sn : Guinée – Guinée-Bissau : 33 milliards FCFA de la BAD pour un projet d’interconnexion routière… https://t.co/i950OLWPoY
Vendredi 12 Octobre - 12:34
Ecofinance.sn : Décideurs, agissez-vous pour l’épanouissement des adultes de demain https://t.co/lWxOOON4v8 https://t.co/gokMkJhYi1
Jeudi 11 Octobre - 18:04
Ecofinance.sn : La croissance du tourisme international reste vigoureuse https://t.co/lVZIrU3mKr https://t.co/Xz8zVargZ0
Jeudi 11 Octobre - 15:04
Ecofinance.sn : Sénégal : les députés invités à amender l’article 27 du projet de loi du Code des communications électroniques… https://t.co/6exVgcyAn4
Jeudi 11 Octobre - 13:50





Facebook