Connectez-vous S'inscrire
economie, finance : l'actualité au senegal et en afrique

​Appui du Bureau de mise à niveau : Des primes d’un montant de 349,55 millions de FCfa à neuf Pme


Rédigé le 29 Juin 2018 à 14:23 | 0 commentaire(s) modifié le 29 Juin 2018 - 14:42



Neuf Petites et moyennes entreprises (Pme) ont reçu des primes de 349,55 millions de FCfa de la part du Bureau de mise à niveau (Bmn). L’octroi de ces primes entre dans le cadre du Programme de mise à niveau spécifique national.

La cérémonie de  signature de conventions avec les neuf entreprises bénéficiaires s’est déroulée hier.
Ibrahima Diouf, directeur général du Bmn explique que les neuf dossiers de cette mise à niveau spécifique représentent un montant total de 760,7 millions d’investissements approuvés. Il informe que les neuf dossiers ont été approuvés par le Comité de pilotage restreint du Bmn lors de sa session du 13 juin dernier. Les neuf entreprises viennent de  secteurs comme  la santé, la fabrication de chaussures en plastique Pvc, la transformation et commercialisation de produits locaux, l’hébergement et la restauration, le développement de plateformes informatiques.

Il explique qu’au total, 86 emplois permanents dont 30 pour les femmes, ont été créés contre 57 emplois temporaires, dont 22 pour les femmes. L’impact attendu à la fin du Programme de mise à niveau spécifique national, est la création de 52 nouveaux emplois permanents, soit une augmentation de 60%.

S’agissant des principaux impacts attendus de la mise à niveau de ces entreprises, le directeur général du Bmn mentionne entre autres, une augmentation du chiffre d’affaires variant entre 10 et 60%,  une meilleure gestion des coûts de rentabilité, une amélioration des compétences du personnel et de l’organisation, une augmentation de la production grâce à la modernisation des équipements.

Ibrahima Diouf souligne que si le Bmn a tenu à convoquer tous les bénéficiaires pour organiser une cérémonie commune de signature de convention, c’est aussi pour leur permettre de se connaitre, tisser des relations. Dans le passé, fait-il remarquer, chaque entreprise bénéficiaire du programme venait signer  individuellement sans connaitre les autres.   « Cet accompagnement arrive à son heure », s’est félicitée Dr Coura Sèye, gérante d’une clinique ophtalmologique.


« Le Bmn a permis à notre entreprise de se structurer. Nous allons ainsi nous engager dans la diversification de nos produits et l’amélioration de la qualité », a salué Latyr Niang, dont l’entreprise intervient dans la fabrication de plastique.  



Investissement /Ecofinance.sn | Commerce/Ecofinance.sn | Infrastructures/Ecofinance.sn | Energie/Ecofinance.sn | TIC/Ecofinance.sn | Collectivités locales/Ecofinance.sn | Emploi/Ecofinance.sn | Contribution/Ecofinance.sn | Innovation/Ecofinance.sn | Nomination/Ecofinance.sn | Palmarès/Ecofinance.sn | Sante | Agriculture/Ecofinance.sn | Portrait | Reportage | Interview | Décrets | Ecobusiness | Bon à savoir