Connectez-vous S'inscrire
ecofinance.sn
 

Zone euro : durcissement net de la distribution du crédit bancaire en 2016.


Rédigé le Mercredi 18 Janvier 2017 à 13:19 | Lu 60 fois | 0 commentaire(s)


La distribution du crédit bancaire dans la zone euro est marquée, entre autres, par une croissance des prêts.


Ecofinance.sn (Dakar) - Selon l’enquête de janvier 2017 sur la distribution du crédit bancaire dans la zone euro, les critères d’octroi (c’est-à-dire les directives internes des banques ou les critères d’approbation des prêts) pour les prêts aux entreprises se sont légèrement durcis en termes nets au quatrième trimestre 2016 (un pourcentage net de 3 pour cent, contre 0 pour cent au trimestre précédent), sous l’effet principalement des évolutions aux Pays-Bas.

«Ce premier durcissement net depuis le quatrième trimestre 2013 est globalement conforme aux anticipations formulées lors de la campagne précédente. La plus faible tolérance des banques au risque a constitué le principal facteur à l’origine du léger durcissement net des critères d’octroi des prêts aux entreprises», explique la Banque centrale européenne (Bce) dans un communiqué.

Selon le texte, les critères d’attribution des prêts au logement consentis aux ménages sont demeurés globalement inchangés (un pourcentage net de 1 pour cent, contre – 4 pour cent au trimestre précédent).

«Pour le premier trimestre 2017, les banques prévoient un assouplissement net des critères d’octroi pour toutes les catégories de prêts. L’assouplissement net des modalités et conditions générales attachées aux nouveaux prêts (qui correspondent aux modalités et conditions effectives convenues dans le contrat de prêt) s’est poursuivi pour toutes les catégories, essentiellement en raison d’un nouveau resserrement des marges», souligne-t-il.

Hausse de la demande nette

Selon l’enquête, la demande nette a continué d’augmenter pour toutes les catégories de prêts.
«La faiblesse générale des taux d’intérêt, l’activité de fusions et acquisitions et le refinancement de la dette sont demeurés les principaux facteurs ayant contribué à la demande nette de crédits des entreprises au quatrième trimestre 2016», explique-t-elle.

«La demande nette de prêts au logement s’explique par la faiblesse générale des taux d’intérêt, par des perspectives toujours favorables sur le marché de l’immobilier résidentiel et par la confiance des consommateurs», ajoute-t-elle.

Selon l’enquête, les banques de la zone euro ont poursuivi, au second semestre 2016, leur adaptation aux évolutions réglementaires et prudentielles en cours en renforçant encore leurs fonds propres et en réduisant leurs actifs pondérés des risques.

Au niveau de la zone euro, les banques ont fait état d’une incidence globalement neutre des mesures réglementaires et prudentielles sur les critères d’octroi et les marges sur prêts.

S’agissant des opérations de refinancement à plus long terme ciblées (Tltro) effectuées par l’Eurosystème, 37 pour cent des banques de la zone euro interrogées ont indiqué qu’elles avaient participé à la troisième opération dans le cadre de Tltro-II pour des raisons de rentabilité, ce qui reflète l’attractivité du programme Tltro-II.

Les banques ont de nouveau indiqué que le principal effet des Tltro antérieures sur l’offre de crédit était un assouplissement des modalités et conditions, mais que l’effet d’assouplissement sur les critères d’octroi s’était également accentué.

L’Eurosystème a mis au point cette enquête sur la distribution du crédit bancaire, qui est conduite quatre fois par an, afin de mieux appréhender le comportement des banques en matière de prêt dans la zone euro.

Les résultats présentés dans l’enquête de janvier 2017 portent, sauf indication contraire, sur les évolutions intervenues au quatrième trimestre 2016 et les changements attendus au premier trimestre 2017.

L’enquête de janvier 2017 sur la distribution du crédit bancaire a été réalisée entre le 7 et le 27 décembre 2016. 139 banques (sur un échantillon de 141) ayant participé à l’enquête, le taux de réponse est de 99 pour cent.




blog Ecofinance
le 16/11/2017

IDE : pour plus de flux, il faut réduire les risques selon la Banque mondiale

La Banque mondiale a récemment rendu public un...


Inscription à la newsletter



Indices boursiers internationaux











Derniers tweets
Ecofinance.sn : TIVAOUANE - 3IEME Bourde de la Zawiya El hadj Malick Sy https://t.co/Cx2CCVWbAp https://t.co/0X2r3Vu4wa
Jeudi 23 Novembre - 09:54
Ecofinance.sn : Sénégal : Le premier ministre incite les jeunes à l’entreprenariat «C’est contraignant mais il ne faut pas avoir pe… https://t.co/bROpowAb5B
Mercredi 22 Novembre - 18:23
Ecofinance.sn : Signature de contrat pour la réhabilitation des aéroports régionaux 18 novembre 2017 https://t.co/dtyVV1RWea https://t.co/l556ie0k0x
Mercredi 22 Novembre - 15:59
Ecofinance.sn : Budget 2018 : 64,06 milliards de F Cfa aux femmes https://t.co/1MB8LhOELh https://t.co/Mgfd7QUAvo
Mercredi 22 Novembre - 11:53
Ecofinance.sn : Gamou 2017: 1er Bourde de Serigne Mbaye Sy Mansour en tant que khalife général des Tidianes (Vidéo)… https://t.co/2BB0fKXKlI
Mercredi 22 Novembre - 09:49