Connectez-vous S'inscrire
ecofinance.sn
 

Sénégal : une croissance de 6.5 pour cent notée pour la 1ière fois en 12 ans


Rédigé le Lundi 14 Mars 2016 à 10:00 | Lu 43 fois | 0 commentaire(s)


Ecofinance.sn (Dakar) – Les résultats macroéconomiques en 2015 ont été solides et la croissance s’est établie à 6.5 pour cent, pour la première fois en 12 ans, estime le Fmi.


Aly Mansoor, à droite en compagnie de Boileau Loko, représentant résident du Fmi au Sénégal.
Aly Mansoor, à droite en compagnie de Boileau Loko, représentant résident du Fmi au Sénégal.
Une mission du Fonds monétaire international (Fmi) dirigée par Ali Mansoor s’est rendue à Dakar du 1er au 14 mars 2016 pour mener des entretiens sur la deuxième revue de l’accord triennal au titre de l’Instrument de soutien à la politique économique (Ispe) approuvé en juin 2015.
 
Au terme de la visite, M. Mansoor a fait la déclaration suivante :
 
«Les résultats macroéconomiques en 2015 ont été solides et la croissance s’est établie à 6.5 pour cent, pour la première fois en douze ans. Ces résultats s’expliquent notamment par le lancement de projets liés au Plan Sénégal émergent (Pse) et par le dynamisme de l’agriculture, lui-même attribuable à des conditions climatiques favorables et la productivité accrue de ce secteur».

«La mise en œuvre du programme au titre de l’Ispe continue d’être satisfaisante; tous les critères quantitatifs et la plupart des objectifs indicatifs pour 2015 ont été tenus, y compris l’objectif de déficit budgétaire. Cependant, la mise en œuvre des réformes structurelles a été lente et plusieurs repères structurels, notamment ceux qui concernent l’amélioration de la gouvernance économique, n’ont pas encore été mis en œuvre».

«Les perspectives économiques restent favorables à court terme avec un taux de croissance projeté à 6.5 pour cent en 2016. L’équipe du Fmi salue la détermination des autorités à continuer à mener une politique budgétaire appropriée en maintenant l’objectif adopté de déficit budgétaire de 372 milliards de FCFA (4,2 pour cent du Pib)».

«Les entretiens ont mis l’accent sur les politiques économiques et les réformes structurelles qui devraient permettre au Sénégal d’entretenir la croissance à son niveau actuel jusqu’à l’horizon du Pse, à savoir 2035. Il faudra pour cela maintenir un dispositif macroéconomique solide et notamment mettre en œuvre de manière résolue les réformes destinées à réduire la recherche de rentes et à ouvrir l’espace économique aux Pme et aux Ide afin de créer ainsi des débouchés économiques pour tous».

«La mission salue la ferme volonté des autorités de renforcer les finances publiques en mobilisant davantage de recettes et en rationalisant la consommation publique pour doper le financement des investissements publics et des dépenses sociales. La mission a souligné qu’il importait de redoubler d’efforts pour renforcer la gouvernance économique et, en particulier, pour formaliser le cadre d’intervention pour les entreprises en difficulté et assurer que les projets ne soient financés que s’ils sont bien préparés. La mission a rappelé la nécessité de signer des contrats de performance avec toutes les entreprises bénéficiant d’un appui financier de l’État».

«Le Conseil d’administration a provisoirement prévu d’examiner le rapport sur la deuxième revue de l’accord appuyé par l’Ispe en mai 2016».

«La mission a rencontré les ministres responsables de l’Economie et des Finances, du suivi de l’Ispe, du Budget, de l’Agriculture, de l’Enseignement supérieur et de la Fonction publique, le directeur national de la Bceao, d’autres hauts représentants du gouvernement et des partenaires techniques et financiers du Sénégal. La mission souhaite remercier les autorités de leur chaleureuse hospitalité et de l’étroite relation de travail et de l’esprit d’ouverture qui ont animé les entretiens».
 




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 23 Août 2017 - 11:36 Bourse : L'indice BRVM 10 clôture à la hausse


Inscription à la newsletter


Indices boursiers internationaux











Derniers tweets
Ecofinance.sn : Sénégal : l’insécurité alimentaire menace six départements: L’insécurité alimentaire... https://t.co/5wpAfOiqf3 https://t.co/L0Q3Jx2s7V
Mercredi 23 Août - 13:28
Ecofinance.sn : Bourse : L'indice BRVM 10 clôture à la hausse https://t.co/gWEnzHMMCL https://t.co/bvKIxbEZNM
Mercredi 23 Août - 13:28
Ecofinance.sn : Résultats Adjudication Bons du Trésor du Mali: Un taux de couverture de 353,16% https://t.co/Zxk6oQUicO https://t.co/nsRdoI7Z1x
Mercredi 23 Août - 13:28
Ecofinance.sn : Electrification rurale : L’ASER vers un nouveau Contrat de performanceA: L’évaluation du... https://t.co/YX520ZVF4U https://t.co/yXr4t5R8kh
Mercredi 23 Août - 13:28
Ecofinance.sn : La génération Z, mobile first, induit des changements d’usages en matière de messagerie.... https://t.co/nttHIXWrGS https://t.co/Px9oTuwXX0
Mercredi 23 Août - 11:27