Connectez-vous S'inscrire
ecofinance.sn
 

Sénégal : un emprunt obligataire pour financer le déficit budgétaire de l’année 2015


Rédigé le Vendredi 30 Octobre 2015 à 22:19 | Lu 62 fois | 0 commentaire(s)


Ecofinance.sn (Dakar) – L’émission obligataire porte sur un montant indicatif de 50 milliards F CFA. Les fonds levés permettront de financer, en partie, le déficit budgétaire de l’année 2015 estimé à 396,2 milliards F CFA.


Le Trésor public, responsable de l'information et de la communication financière de l'opération.
Le Trésor public, responsable de l'information et de la communication financière de l'opération.
Le Sénégal multiplie ses actions pour réduire de manière progressive son déficit budgétaire estimé à 396,2 milliards F CFA en 2015 et dans le moyen terme.

C’est dans cette dynamique qu’il faut inscrire l’émission obligataire portant sur un montant indicatif de 50 milliards F CFA pour une maturité de 10 ans par un appel public à l’épargne. Lancé aujourd’hui à Dakar, les fonds attendus permettront  à l’Etat du Sénégal de financer, en partie, le déficit budgétaire de l’année 2015, selon la note d’information publiée par Cgf Bourse et Impaxis securities, des sociétés de gestion et d’intermédiation.  

Ce recours au marché financier intervient après le déroulement d’un programme d’émission  de bons et obligations du Trésor sur le marché monétaire.

Le déficit budgétaire a été estimé à 134,3 milliards de FCFA au premier semestre 2015 contre
183,8 milliards de FCFA en juin 2014, soit une baisse de 26 pour cent. Malgré la mise en œuvre du Plan Sénégal émergent (Pse), le gouvernement a poursuivi ses actions en vue de la réduction progressive du déficit budgétaire en 2015 et à moyen terme.

L’opération intervient dans un contexte où l’encours de la dette publique de l’Etat du Sénégal s’est affiché à 4 112,9 milliards de FCFA au dernier trimestre 2014, représentant 53,1 pour cent du Produit intérieur brut (Pib).

Sur le second trimestre 2015, cet encours s’est établi à 4 117,2 milliards de FCFA, en hausse de 22 pour cent comparé au second trimestre 2014. Le service de la dette a atteint 45,8 milliards de FCFA au second trimestre 2015 contre 51,7 milliards de FCFA au premier trimestre 2015.

Selon la note d’information, la croissance réelle de l’économie sénégalaise s’est améliorée sur le second trimestre 2015, s’établissant à 6,0 pour cent contre 4,3 pour cent au premier trimestre 2015. Dans cette dynamique de croissance, le Sénégal a besoin de ressources pour financer son programme d’investissement ainsi que son déficit budgétaire.

D’où cet emprunt obligataire par appel public à l’épargne public d’un taux d’intérêt annuel de 6,30 pour cent sur la période 2015-2025.




Inscription à la newsletter


Indices boursiers internationaux











Derniers tweets
Ecofinance.sn : Monnaie et crédit : Hausse de avoirs extérieurs nets https://t.co/iOHFEihOtk https://t.co/IxwMjbso9f
Jeudi 17 Août - 15:08
Ecofinance.sn : Sous-alimentation : Le PAM lance en Espagne une campagne d'information sur la fam https://t.co/2IZgfvhfsQ https://t.co/PGQPNJKrFB
Jeudi 17 Août - 14:57
Ecofinance.sn : Tabaski 2017/ Le prix des moutons en hausse https://t.co/SdbbZm1HbR https://t.co/NLc41DArxG
Jeudi 17 Août - 13:48
Ecofinance.sn : Un décret présidentiel se prépare pour "donner" Tigo à Yérim : L'Etat lâche Kabirou:... https://t.co/6XlVy8P7q4 https://t.co/2EDLamwgOl
Jeudi 17 Août - 13:38
Ecofinance.sn : Achat de Tigo : Yérim Sow démontre sa puissance et met 3 milliards de plus que Kabirou... https://t.co/f92FQs5827 https://t.co/KF2PUO3bex
Jeudi 17 Août - 13:38