Connectez-vous S'inscrire
ecofinance.sn
 

Sénégal : les députés sensibilisés sur les enjeux et défis de l’Ape


Rédigé le Vendredi 29 Avril 2016 à 17:31 | Lu 79 fois | 0 commentaire(s)


Ecofiances.sn (Dakar) – La représentation nationale a été sensibilisée sur les tenants et aboutissants de l’Ape qu’elle est amenée à ratifier.


Sénégal : les députés sensibilisés sur les enjeux et défis de l’Ape
En plus de la signature de l’Accord de partenariat économique (Ape) par les chefs d’Etat, les députés doivent ratifier le texte pour son effectivité. Mais ils doivent en connaître la teneur pour pouvoir donner leur feu vert. C’est tout le sens du séminaire de sensibilisation organisé jeudi à leur endroit par la direction du commerce extérieure.

En effet, l’Ape n’est réalisable que s’il est conforme à la législation du pays. Après la signature par les présidents des pays de l’Afrique de l’Ouest, le document doit passer par les assemblées nationales.Les députés ont donc besoin d’être au fait de la situation. Ils doivent connaître les enjeux et défis de ces ententes pour être à même de voter son effectivité.

Dans le cadre d’un comité parlementaire conjoint avec leurs homologues de l’Union européenne (Ue), les députés de l’Afrique de l’Ouest vont devoir «suivre l’effectivité des décisions prises et montrer que nos économies gagnent», a expliqué le ministre en charge du Commerce, Alioune Sarr.

M. Sarr qui présidait la rencontre a souligné l’importance de sensibiliser les députés sur le rôle qu’ils vont avoir à jouer.  Il a rappelé le dispositif de défense commerciale prévu au niveau de l’accord de partenariat économique entre l’Afrique de l’Ouest et l’union européenne.

Des arguments pour convaincre les députés

Pour amener les parlementaires sénégalais voter une loi pour la mise en œuvre effective des accords de partenariat économiques, tout un argumentaire a été déployé dans le cadre d’un séminaire de sensibilisation.

L’Ape a souvent été décrié. Les acteurs économiques craignaient que l’Afrique de l’ouest soit lésée dans cet accord. A cet égard, le ministre sénégalais en charge du Commerce a tenté de rassurer les députés. Ainsi, il leur a fait part des mesures prises pour la défense commerciale.

Le ministre leur a informé que des «mesures de sauvegarde bilatérale et multilatérale sont déjà retenues au niveau de l’Organisation mondiale du commerce (Omc)». Il leur a aussi parlé des «clauses concernant les industries naissantes ou  sensibles».

M Sarr leur a aussi rappelé l’existence d’une liste d’exclusion qui exclut des négociations commerciales des produits agricoles sensibles comme la volaille et le lait.

«Encore mieux, l’Omc a interdit la subvention des produits alimentaires à l’exportation. Pour la règle d’origine, les entreprises sénégalaises peuvent exporter en Europe des produits dont 75 pour cent des matières premières viennent de là-bas. Ces nouvelles mesures devraient permettre aux produits ouest africains d’être plus compétitifs», a-t-il souligné.





Inscription à la newsletter




Indices boursiers internationaux











Derniers tweets
Ecofinance.sn : Ouverture Aéroport International Blaise Diagne - 7 décembre 2017 https://t.co/UAADs69AuK https://t.co/gKcC4xhX9c
Jeudi 19 Octobre - 15:40
Ecofinance.sn : Un projet pour financer les initiatives des diasporas sénégalaises: Neuf milliards FCFA. C’est le montant d’un...… https://t.co/oXyCfkw18P
Jeudi 19 Octobre - 15:40
Ecofinance.sn : Conseil des Ministres du 18 octobre 2017: Le Président Macky SALL a réuni le Conseil des Ministres mercredi 18...… https://t.co/8rbiO6j4u7
Jeudi 19 Octobre - 15:40
Ecofinance.sn : Sommet mondial sur le commerce et l’investissement en Afrique du 24 au 26 juin 2018: D'éminents dirigeants de...… https://t.co/MXM8otrwEt
Jeudi 19 Octobre - 15:24
Ecofinance.sn : Ouverture AIBD, Certification OACI.... : les éclairages de M. Magaye Marame NDAO, DG ANACIM https://t.co/y3pEBRYWmk
Jeudi 19 Octobre - 11:30