Connectez-vous S'inscrire
ecofinance.sn
 

Sénégal : les acteurs de la réforme budgétaire à l’école de la gestion axée sur les résultats


Rédigé le Mercredi 13 Avril 2016 à 17:09 | Lu 52 fois | 0 commentaire(s)


Ecofinance.sn (Dakar) - Le compte à rebours pour l’entrée en vigueur totale dés le 1er janvier 2017 de la gestion budgétaire axée sur la performance est lancé.


Sénégal : les acteurs de la réforme budgétaire à l’école de la gestion axée sur les résultats
Le ministre délégué, en charge du Budget, Birima Mangara, a présidé lundi, un atelier de partage et de sensibilisation des secrétaires généraux des ministères et directeurs de cabinet des ministres sur les innovations du nouveau cadre harmonisé des finances publiques de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa) de 2009.
 
«L’objectif visé à travers la transposition des directives de ce nouveau cadre harmonisé, comme l’a rappelé le chef de l’Etat, est «d’améliorer l’efficacité  et l’efficience de la dépense publique, à travers la mise en place de budget-programmes  et l’amélioration de la qualité du service rendu aux usagers», a rappelé M. Mangara, indiquant qu’ «aucune catégorie d’acteurs  ne devrait être laissée en rade».
 
«Le changement radical de paradigme en matière de gestion budgétaire  et comptable nécessite, au-delà du partage politique et de formation des acteurs  au premier rang desquels les ministères sectoriels, une appropriation sans réserve doublée d’une offensive concertée de communication», a-t-il indiqué.
 
 D’après le ministre du Budget, au-delà des hauts fonctionnaires et autres cadres de son département et des ministères sectoriels, les «rencontres de partage et de sensibilisation  devraient  également cibler des institutions de la République, comme l’Assemblée nationale, qui abrite le débat d’orientation budgétaire, vote les lois de finances, et contrôle l’exécution budgétaire en même temps qu’elle participe à l’évaluation de la performance des politiques publiques et des programmes».
 
Birima Manga n’a pas manqué de lancer un appel vibrant à «un partenariat dynamique  tous azimuts avec la Cour des comptes, la presse et les acteurs sociaux pour participer «à la diffusion des informations ainsi qu’au débat public sur la gouvernance et la gestion des finances publiques».
 
«La modernisation de nos finances publiques, leur arrimage aux meilleurs standards internationaux, n’est pas une entreprise facile, nous en sommes conscients. Elle est plutôt un défi à relever et à quel prix ?», a-t-il souligné.
 
Avant de conclure, le ministre du Budget a salué la position de leadership du Sénégal au sein de l’Union économique et monétaire de l’Afrique de l’ouest (uemoa) à vouloir basculer dés le 1er janvier 2017 dans la gestion budgétaire axée sur les résultats.
 
 




Inscription à la newsletter


Indices boursiers internationaux











Derniers tweets
Ecofinance.sn : Fluidité de la circulation : La Banque mondiale débloque 280 millions d’euros: Réduire... https://t.co/rMmsSFk5XQ https://t.co/APRJ8HxYaA
Lundi 29 Mai - 17:34
Ecofinance.sn : L'OCDE publie mardi ses perspectives sur l'entreprise et la finance: L’OCDE publie mardi... https://t.co/p8kdbvy7oJ https://t.co/C8RxjlOuaN
Lundi 29 Mai - 16:49
Ecofinance.sn : Remboursement de dettes : Le trésor public du Burkina Faso va payer ce jour 15,321... https://t.co/u0znrKk4dO https://t.co/1k935Lux3o
Lundi 29 Mai - 13:04
Ecofinance.sn : Afrique : Fléchissement des apports financiers extérieurs en 2016: Les apports... https://t.co/LSnhydv1Tz https://t.co/v9aed77fgD
Lundi 29 Mai - 12:15
Ecofinance.sn : Tewolde Gebremariam: "En Afrique, le transport aérien est le moyen de transport le plus... https://t.co/otl3Q05x64 https://t.co/1c8ShswhHr
Vendredi 26 Mai - 14:39