Connectez-vous S'inscrire
ecofinance.sn
 

Pétrole : le français Maurel et Prom, très présent au Gabon, va être racheté par l’indonésien Pertamina


Rédigé le Mardi 2 Août 2016 à 19:16 | Lu 59 fois | 0 commentaire(s)


Ecofinance.sn ( Dakar) - La compagnie pétrolière française, très active au Gabon où elle réalise la plus grande partie de sa production, va passer sous pavillon indonésien. La valorisation de l'entreprise est estimée à 822 millions d'euros. La compagnie d'État Pertamina, pour sa part, renforce sa présence en Afrique.


Pétrole : le français Maurel et Prom, très présent au Gabon, va être racheté par l’indonésien Pertamina
Maurel et Prom est en passe de concrétiser son souhait de longue date de convoler : la compagnie pétrolière nationale de l’Indonésie Pertamina va devenir son principal actionnaire en rachetant une participation de près de 25 %, avant le lancement envisagé d’une offre publique d’achat sur la totalité de son capital.

Le groupe indonésien avait déjà été évoqué en 2013 comme possible repreneur de Maurel et Prom.

Pertamina va racheter la part de 24,53 % détenue par Pacifico, la société du président de Maurel et Prom, Jean-François Hénin, au prix de 4,20 euros par action, ce qui valorise le groupe français à au moins 822 millions d’euros, contre 556,7 millions le vendredi 29 juillet à la clôture de la Bourse de Paris.

Ce montant est assorti d’un complément de 0,5 euro par action qui sera payé si, entre le 1er janvier et le 31 décembre 2017, le prix du baril de Brent dépasse 65 dollars durant l’ensemble des jours de cotation sur une période de 90 jours calendaires consécutifs.

Offre sur l’ensemble des titres

« À l’issue de la réalisation de l’opération et sous réserve d’une recommandation positive du conseil d’administration de Maurel et Prom, Pertamina s’est engagée à déposer, aux mêmes conditions, une offre publique volontaire portant sur l’ensemble des titres de Maurel et Prom », a indiqué l’entreprise indonésienne dans un communiqué commun avec Pacifico.

«Maurel et Prom réunira son conseil d’administration d’ici la réalisation de la transaction afin d’en analyser les termes et les conséquences pour la société et l’ensemble de ses actionnaires», a indiqué pour sa part le groupe pétrolier sans donner de calendrier.

Un pied de plus en Afrique

Détenu à 38 % par des actionnaires individuels et à 28 % par des institutionnels à fin janvier, Maurel et Prom n’a jamais fait secret de son désir de convoler pour assurer sa compétitivité et participer à une concentration qu’elle juge «inéluctable» dans le secteur pétrolier.

Ce souhait est devenu d’autant plus prégnant que le marché pétrolier s’est dégradé avec une dégringolade des cours de l’or noir depuis mi-2014. La faiblesse des prix pèse d’ailleurs sur les résultats de la compagnie française, qui a basculé dans le rouge en 2015 (avec une perte nette de -95 millions d’euros, contre un bénéfice net de +13 millions en 2014) et a abandonné son activité d’exploration jusqu’à des temps meilleurs.

Après l’absorption de son ancienne filiale nigériane MPI en 2015, Maurel et Prom avait ainsi indiqué que le groupe continuerait à «étudier les partenariats possibles» pour se développer et affronter cette période difficile.

La production moyenne de Maurel & Prom au Gabon – sa principale zone d’activité – s’est élevée à 17 078 barils par jour (b/j) en 2015 contre 20 014 b/j en 2014. Au total, l’an dernier, le groupe a produit, pour sa part propre, l’équivalent de 18 367 barils équivalent pétrole par jour se répartissant entre de la production d’huile au Gabon (93 %) et celle de gaz en Tanzanie (7 %).

Renforcement en Afrique

En ce qui concerne Pertamina, présent dans le pétrole et le gaz mais aussi le développement des énergies renouvelables, l’opération participe à la volonté du groupe public de poursuivre son développement au-delà des frontières indonésiennes.

Déjà présent an Algérie, en Irak et en Malaisie, il renforcera sa présence en Afrique, plus particulièrement au Gabon et en Tanzanie, où Maurel et Prom concentre l’essentiel de son activité.

«Ce projet s’inscrit dans le cadre des cinq axes de développement de Pertamina visant à étendre son empreinte géographique à l’international», a déclaré Wianda Pusponegoro, vice-présidente Corporate Communication du groupe.

«Cette étape stratégique significative démontre l’engagement de Pertamina en vue d’assurer la sécurité d’approvisionnement en énergie de l’Indonésie», a-t-elle ajouté.

Fin 2012, Pertamina avait racheté la filiale algérienne de l’américain ConocoPhillips pour environ 1,75 milliard de dollars.




Inscription à la newsletter


Indices boursiers internationaux











Derniers tweets
Ecofinance.sn : Monnaie unique / CEDEAO Un nouveau report décrédibilisera-t-il le projet ? https://t.co/KVP93cqVxl https://t.co/gdGjUTS6gR
Mercredi 16 Août - 13:29
Ecofinance.sn : Zone UEMOA : Les soumissions hebdomadaires enregistrent une baisse de 6,4%. https://t.co/3UiIcbqyXi https://t.co/qCSvZTeuR1
Mercredi 16 Août - 13:29
Ecofinance.sn : Marché Interbancaire : Repli des transactions en juin https://t.co/IdSUZ8zRjA https://t.co/cKlEopyxqi
Mercredi 16 Août - 13:29
Ecofinance.sn : Production industrielle : Une hausse de 1,2% en juin 2017: Dans l'UEMOA, l'indice de la... https://t.co/pHv0q9N691 https://t.co/NF4jbQVLQK
Mercredi 16 Août - 12:37
Ecofinance.sn : UEMOA : Le taux d’inflation à 0,8% à fin juin 2017 https://t.co/awgtHKAMhy https://t.co/32AjMsdBbI
Mercredi 16 Août - 12:27