Connectez-vous S'inscrire
ecofinance.sn
 

Les villes et politiques locales sont essentielles pour mettre un terme au gaspillage alimentaire, selon la FAO


Rédigé le Lundi 23 Octobre 2017 à 14:18 | Lu 38 fois | 0 commentaire(s)


Les villes peuvent jouer un rôle important pour remédier aux problèmes de la faim, de la malnutrition et du gaspillage alimentaire, a déclaré vendredi le Directeur général de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), José Graziano da Silva, aux représentants de plus de 150 villes du monde entier réunis à Valence, en Espagne.



Les villes et politiques locales sont essentielles pour mettre un terme au gaspillage alimentaire, selon la FAO
(Ecofinance.sn Dakar) - 
« Les actions locales sont essentielles afin de parvenir à éradiquer la faim et la malnutrition, en garantissant des systèmes alimentaires plus durables et plus résilients face aux effets du changement climatique et en assurant un régime alimentaire sain et nutritif pour tous », a dit M. Graziano da Silva lors de ce troisième sommet des maires organisé dans le cadre du Pacte de Milan sur les politiques alimentaires en milieu urbain, un engagement visant à lutter contre la faim et la malnutrition, mais aussi à améliorer la nutrition. 

Il s'agit du troisième sommet des maires organisé dans le cadre du Pacte, après le premier qui s'est tenu à Milan en 2015 et le deuxième qui a eu lieu au siège de la FAO, à Rome, en 2016. Joan Ribó, maire de Valence, et Giuseppe Sala, maire de Milan, ont également participé à la cérémonie d'ouverture. 
Le Directeur général de la FAO a souligné le fait qu'après avoir baissé pendant plus d'une décennie, la faim dans le monde a récemment de nouveau augmenté, affectant 815 millions de personnes soit 11% de la population mondiale. 

Selon le rapport 2017 sur l'Etat de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde, cette hausse, équivalant à 38 millions de personnes depuis l'année dernière, s'explique en grande partie par la prolifération de conflits et par les chocs climatiques. 
« Au même moment, de nombreuses formes de malnutrition - surpoids, obésité ou carences en micronutriments - menacent la santé de millions de personnes à travers le monde », a souligné M. Graziano da Silva. « Heureusement, les villes prennent des mesures pour relever le défi. Nous pouvons donner lieu à beaucoup de créativité en forgeant des partenariats avec les acteurs locaux, la société civile, le secteur privé, les universités ou encore les organisations de producteurs ».
Soutien de la FAO pour la mise en œuvre du Pacte

Les signataires du Pacte se sont mis d'accord sur des principes clés tels que le fait de garantir une nourriture saine pour tous, de promouvoir des systèmes alimentaires durables, d'éduquer le public en vue de réduire le gaspillage alimentaire et de se nourrir de façon saine. 
Le Directeur général a indiqué que la FAO soutenait cette initiative en contribuant à développer des indicateurs permettant de mesurer les progrès accomplis, et ce, avec un guide méthodologique « développé en étroite collaboration avec plusieurs villes du monde afin de s'assurer qu'il soit utile », et en faisant office de plateforme neutre pour que tous puissent échanger leurs expériences et réussites. 

M. Graziano da Silva a appelé à approfondir cette collaboration, insistant sur le fait que « ces initiatives sont menées en collaboration avec les réseaux des villes pour exploiter au mieux leurs forces respectives et créer des synergies ». Il a souligné les efforts de la FAO pour promouvoir le dialogue entre les parlementaires et les programmes d'apprentissage mutuel entre agriculteurs.

Le Directeur de la FAO a insisté sur l'importance d'encourager la collaboration entre les villes du monde entier afin de parvenir à une urbanisation plus durable et de promouvoir les liens économiques, politiques, sociaux et culturels entre les zones urbaines et rurales. 
Dans cette optique, il a appelé les villes signataires du Pacte à aligner leurs priorités avec celles du Nouveau programme urbain des Nations Unies, une feuille de route pour parvenir à des villes plus durables et adaptées à l'homme, approuvée par la troisième Conférence de l'ONU-Habitat sur l'urbanisation durable qui s'est tenue à Quito, en Equateur. 




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 16 Novembre 2017 - 15:19 Air Sénégal passe une commande de deux A330neo


blog Ecofinance
le 16/11/2017

IDE : pour plus de flux, il faut réduire les risques selon la Banque mondiale

La Banque mondiale a récemment rendu public un...


Inscription à la newsletter




Indices boursiers internationaux











Derniers tweets
Ecofinance.sn : Air Sénégal passe une commande de deux A330neo: Air Sénégal voit grand. Selon Airbus, la compagnie nationale a pass… https://t.co/1pSxV5x04q
Jeudi 16 Novembre - 16:29
Ecofinance.sn : Teyliom Logistics, gestionnaire du Cargo Village de l'AIBD,: Teyliom Logistics, filiale du Groupe Teyliom est le ge… https://t.co/MZXhgOhrxl
Jeudi 16 Novembre - 15:59
Ecofinance.sn : Zimbabwe : la « providentielle » mesure d'ouverture de Harare à la veille de la sortie de l' https://t.co/KStnSaDq8U https://t.co/DbqL6hLxA3
Jeudi 16 Novembre - 10:29
Ecofinance.sn : ENVIRONNEMENT : L’Afd et le Fonds vert climat signent un accord-cadre: L’Agence française de développement et le Fo… https://t.co/o3EPK0M3l9
Jeudi 16 Novembre - 10:18
Ecofinance.sn : Récupération du plastique : Proplast industrie lance son label « social plastic label Recupl https://t.co/s9CpqXv7k8 https://t.co/5TU165Cl4J
Jeudi 16 Novembre - 10:08