Connectez-vous S'inscrire
ecofinance.sn
 

Le comité ministériel ad hoc sur la réforme institutionnelle de la CEDEAO en conclave à Monrovia


Rédigé le Mardi 30 Mai 2017 à 14:39 | Lu 55 fois | 0 commentaire(s)


La capitale du Liberia, Monrovia, abrite depuis lundi une réunion du Comité ministériel ad hoc sur la réforme institutionnelle de la CEDEAO, selon un communiqué de l’organisation sous-régionale.


Le comité ministériel ad hoc sur la réforme institutionnelle de la CEDEAO en conclave à Monrovia
Pendant deux jours, les membres du Comité ministériel ad hoc devront examiner les propositions relatives à cette réforme institutionnelle. Ils devront également formuler des recommandations pertinentes à soumettre à l’attention de la 78ème session du Conseil des ministres de la Cedeao, qui se tiendra du 1er au 2 juin 2017, dans la capitale libérienne.
 
Pour permettre aux participants de mieux apprécier la mission qui leur assignée dans le cadre de la présente rencontre, le président de la Commission de la Cedeao, Marcel de Souza, leur a fait une présentation détaillée. Celle-ci a porté sur la genèse, les modèles organisationnels proposés de même que leurs caractéristiques et leur évaluation financière, sans oublier les nouveautés et le plan d’action de la réforme institutionnelle.
 
«Cette réforme permettra de réduire les charges de l’organisation ; d’améliorer l’efficience de l’ensemble des structures de la Cedeao, sans nuire à la mise en œuvre efficace des projets et programmes ; et surtout d’améliorer les conditions de vie des populations ouest-africaines, de faire reculer la pauvreté et de créer des emplois », a expliqué M. de Souza.

Cette réforme qui n’a concerné pour l’instant que la Commission, s’étendra d’ici là aux autres institutions de la Cedeao, ainsi qu’aux autres agences et bureaux extérieurs de ladite Commission.

Marcel de Souza n’a pas occulté les difficultés liées à l’aboutissement de cette réforme. « Il y a une résistance farouche aux changements ; les gens veulent continuer comme avant. Continuer comme avant, c’est d’avoir une Cedeao qui continue de gérer l’intendance et les salaires, d’organiser les missions et de payer les per diem. Avec ce système, les résultats ne sont pas au rendez-vous. Nous ne pouvons pas continuer de cette façon-là, comme c’est le cas actuellement», a martelé M. de Souza.

Le président de la Commission a sollicité l’appui des membres du Comité ministériel ad hoc dans son combat constant de rendre plus efficaces les institutions de la Cedeao.

« Dans la poursuite du processus de restructuration de notre organisation, nous n’avons pas de doute que notre détermination à améliorer l’efficacité, à éviter le gaspillage, et à assurer une utilisation efficace des ressources communautaires, fera l’objet d’un soutien actif de votre part et des autres structures de prise de décision de la Communauté », a-t-il conclu.
 
 
 





Inscription à la newsletter




Indices boursiers internationaux











Derniers tweets
Ecofinance.sn : AVIATION CIVILE INTERNATIONALE : le Sénégal à l’honneur https://t.co/4agIXNQ4hq https://t.co/yNw8XA8aFL
Jeudi 19 Octobre - 00:10
Ecofinance.sn : Un programme mondial vise à contenir la grave menace qui pèse sur les bananes du monde entier: La FAO et ses...… https://t.co/NOWyYUDQRU
Mercredi 18 Octobre - 17:49
Ecofinance.sn : Guinaw Rail Nord : le maire inaugure une salle d'hospitalisation https://t.co/sPVfm5QPSY https://t.co/3HU23QnpMa
Mercredi 18 Octobre - 15:30
Ecofinance.sn : UEMOA : Le déficit estimé à 2.341,9 milliards à fin décembre 2016: Concernant l'exécution des opérations...… https://t.co/tMfZxa8mtx
Mercredi 18 Octobre - 15:10
Ecofinance.sn : BRVM : Le SUKUK ETAT DU SENEGAL est le titre le plus actif en valeur: La Bourse Régionale des Valeurs Mobilières...… https://t.co/lHrFMCFByg
Mercredi 18 Octobre - 12:06