Connectez-vous S'inscrire
ecofinance.sn
 

Indice Mo Ibrahim : le Sénégal classé 54e


Rédigé le Mardi 4 Octobre 2016 à 12:33 | Lu 33 fois | 0 commentaire(s)


Ecofinance.sn (Dakar) - Le Sénégal est classé au 10ième rang sur les 54 pays par l'indice Mo Ibrahim 2016 de la gouvernance africaine (Iiga).


Le Sénégal, avec un score de  60,8 sur 100, pointe au 10e rang sur les 54 pays classés par l'Indice Mo Ibrahim 2016 de la gouvernance africaine (IIGA), publié lundi.

Son score  a connu une amélioration de +3,7 points au cours des dix dernières années, selon la Fondation Mo Ibrahi. «Le Sénégal est l'un des trois pays qui a amélioré son score dans les quatre catégories de l’IIGA au cours de la dernière décennie».
 
Le dernier IIAG relève une dégradation assez largement répandue dans la catégorie Sécurité et État de Droit. Cette situation a pour conséquence de freiner l’amélioration de la gouvernance globale en Afrique au cours des dix dernières années.

La dixième édition de l’IIAG, l’analyse la plus complète sur l’état de la gouvernance en Afrique réalisée à ce jour, évalue, à partir de 95 indicateurs issus de 34 sources indépendantes, l’évolution de la gouvernance dans chacun des 54 pays du continent africain au cours de la décennie 2006-2015. Pour la première fois cette année, l’IIAG inclut les résultats d’enquêtes d’opinions publiques menées sur le terrain par Afrobaromètre.

Au cours de la dernière décennie, la gouvernance globale sur le continent a progressé en moyenne d’un point, avec 37 pays – correspondant à 70 % de la population du continent  – ayant enregistré une amélioration.

Cette tendance générale est essentiellement tirée par la progression marquée des catégories Développement Humain et Participation et Droits de l’Homme. La catégorie Développement Économique Durable a également enregistré une amélioration, mais à un rythme plus lent.

Cette tendance positive contraste néanmoins avec la baisse importante et préoccupante observée dans la catégorie Sécurité et État de Droit. 33 des 54 pays du continent–soit presque les deux tiers de la population du continent – enregistrent un recul dans cette catégorie depuis 2006, particulièrement net pour 15 d’entre eux.

Ce glissement préoccupant s’est aggravé récemment, près de la moitié des pays du continent enregistrant leur plus mauvais score dans cette catégorie depuis trois ans. Ces résultats sont dus à une dégradation significative des composantes Sécurité individuelle et Sécurité nationale, tandis que la composante Redevabilité est désormais celle qui enregistre le score le plus faible de tout l’Indice.

 Tous les pays, sans exception, qui ont vu leur score se dégrader en matière de Gouvernance globale ont enregistré un recul en matière de Sécurité et État de Droit.

L’amélioration enregistrée dans la catégorie Participation et Droits de l’Homme, observée dans 37 pays du continent, est tirée par la progression des sous-catégories Parité et Participation. Toutefois, un très léger recul est observé au niveau de la sous-catégorie Droits, avec quelques tendances préoccupantes, pour certains pays, concernant les indicateurs relatifs à l’espace accordé à la société civile.

Si, en moyenne, la catégorie Développement Économique Durable est celle qui enregistre à la fois le score le plus faible en 2015 et l’amélioration la plus lente sur la décennie, 38 pays, représentant 73 % du PIB du continent, ont enregistré une progression au cours de la dernière décennie.

 Le progrès le plus important a été réalisé dans la sous-catégorie Infrastructures, notamment tiré par la progression considérable de l’indicateur Infrastructures numériques et des TI, en tête des 95 indicateurs de l’IIAG.

 Il convient toutefois de noter que le score moyen atteint en fin de période en matière d’Infrastructures demeure faible, et que l’indicateur Infrastructures électriques enregistre une baisse potentiellement préoccupante dans 19 pays, soit pour 40 % de la population du continent.

La catégorie Développement Humain est celle qui obtient les meilleurs résultats, avec le meilleur score en fin de période et la progression la plus forte au cours des dix dernières années. 43 pays –soit 87 % des citoyens africains – ont enregistré une progression.

 Toutes les dimensions – Enseignement, Santé et Protection sociale – ont progressé, bien que les améliorations enregistrées dans la sous-catégorie Protection sociale soient affectées par la détérioration des indicateurs Exclusion sociale et Priorités de réduction de la pauvreté.


 





 




Dans la même rubrique :
< >

Lundi 21 Août 2017 - 12:16 La fin du miracle stratégique asiatique ?


Inscription à la newsletter


Indices boursiers internationaux











Derniers tweets
Ecofinance.sn : La fin du miracle stratégique asiatique ? https://t.co/3eUnUH5ftU https://t.co/JqfnGSz1d9
Lundi 21 Août - 12:27
Ecofinance.sn : Guinée: Le FMI encourage le Plan National de Développement Économique et Social: Les... https://t.co/VrZPzAX5O9 https://t.co/fFjz1NXuHY
Lundi 21 Août - 12:09
Ecofinance.sn : Dangote cible l’Europe et les Etats-Unis https://t.co/XaPyPRaJeE https://t.co/C58gimKjgE
Vendredi 18 Août - 04:42
Ecofinance.sn : BRVM : La BRVM clôture à la baisse https://t.co/yRLh9qNGJJ https://t.co/6d6iiJ5Mig
Vendredi 18 Août - 04:23
Ecofinance.sn : EMISSIONS OBLIGATIONS DU TRESOR DU NIGER: Un taux de couverture de 80,74% https://t.co/GgsCRsJSkJ https://t.co/tpeIMMYDbS
Vendredi 18 Août - 04:23