Connectez-vous S'inscrire
ecofinance.sn
 

En attentes de propositions concrètes pour le développement commercial africain


Rédigé le Mercredi 8 Février 2017 à 05:04 | Lu 56 fois | 0 commentaire(s)


A gauche, Bernard Smolikowski, s'exprimant à l'ouverture de l'atelier sur la phase II du Cir.


(Ecofinance.sn - Dakar) - Les points focaux, les fonctionnaires des unités nationales de mise en œuvre, les facilitateurs des donateurs et autres partenaires du Cadre intégré renforcé (Cir) ont entamé ce mardi à Dakar une réunion sur la phase II du projet.

Ils sont invités à faire des propositions concrètes concernant la manière dont le Cir peut aider les pays les moins avancés (Pma) à renforcer le développement commercial inclusif et durable, dans un panorama mondial en plein évolution, notamment avec la remise en cause par certains pays du ‘’libre échange’’.

Les initiateurs de la rencontre notent également que ces propositions devront aller dans le sens d’une optimisation des ressources qui se font de plus en plus rares tout en contribuant à l’atteinte des objectifs de développement durable (Odd).

Par inclusif, Bernard Smolikowski, attaché de coopération, secteur finances publiques, décentralisation et coopération non gouvernementale du service de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France au Sénégal, a son entendement.

Il l’entend dans le sens de réappropriation par les acteurs, parce que pour lui les activités du Cir doivent, de manière plus systématique, participer à l’effort d’intégration des enjeux de politique commerciale dans leurs stratégies globales de développement national mais également et surtout dans les politiques sectorielles.

«Nous sommes tous convaincus que le commerce est un outil majeur d’intégration régionale. Pour cela, le développement de vos marchés locaux et régionaux reste une étape indispensable», a-t-il indiqué.

Mais, pour M. Smolikowski, il ne s’agit plus seulement d’améliorer les capacités à produire plus et mieux mais également à mettre en place les conditions d’une meilleure insertion dans le commerce local, régional voire international.

«Il vous est demandé aujourd’hui, d’aller encore plus vite, de mieux anticiper le futur proche et d’être plus opérationnel dans la mise en œuvre d’actions nécessaires à cette insertion commerciale», a-t-il lancé à l’endroit des participants.

M. Smolikowski a aussi insisté sur l’aspect durable parce que pour lui toute action qui ne s’inscrit pas dans la durée est vouée à l’échec. Aussi, a-t-il invité les acteurs concernés à veiller à ce qu’au-delà du projet Cir, les enjeux de politique commercial restent bien intégrés dans les politiques nationales.

Ce sera un des enjeux de la phase II du Cir (2016-2022). Celle-ci a débuté le 1ier janvier 2016. Les résultats attendus à l’échéance portent sur le renforcement du rôle du commerce au profit des populations pauvres et de lutte contre la pauvreté, l’augmentation des capacités de production et une présence renforcée sur les marchés internationaux et une politique commerciale et capacité institutionnelle entièrement durables.  





Inscription à la newsletter




Indices boursiers internationaux











Derniers tweets
Ecofinance.sn : Ouverture Aéroport International Blaise Diagne - 7 décembre 2017 https://t.co/UAADs69AuK https://t.co/gKcC4xhX9c
Jeudi 19 Octobre - 15:40
Ecofinance.sn : Un projet pour financer les initiatives des diasporas sénégalaises: Neuf milliards FCFA. C’est le montant d’un...… https://t.co/oXyCfkw18P
Jeudi 19 Octobre - 15:40
Ecofinance.sn : Conseil des Ministres du 18 octobre 2017: Le Président Macky SALL a réuni le Conseil des Ministres mercredi 18...… https://t.co/8rbiO6j4u7
Jeudi 19 Octobre - 15:40
Ecofinance.sn : Sommet mondial sur le commerce et l’investissement en Afrique du 24 au 26 juin 2018: D'éminents dirigeants de...… https://t.co/MXM8otrwEt
Jeudi 19 Octobre - 15:24
Ecofinance.sn : Ouverture AIBD, Certification OACI.... : les éclairages de M. Magaye Marame NDAO, DG ANACIM https://t.co/y3pEBRYWmk
Jeudi 19 Octobre - 11:30