Connectez-vous S'inscrire
ecofinance.sn
 

Croissance au Sénégal : La Banque mondiale prévoit un taux de 6% pour 2016


Rédigé le Vendredi 30 Septembre 2016 à 10:08 | Lu 58 fois | 0 commentaire(s)


Ecofinance.sn (Dakar) - Le Sénégal figure parmi les économies les plus performantes du continent avec un taux de croissance qui avoisinerait les 6% en 2016, cela en dépit d’une situation économique morose dans l’ensemble du continent avec un taux de croissance qui a chuté à 1,6% en 2016. D’après le rapport de Africa Pulse sur les perspectives économiques de l’Afrique rendu public aujourd’hui, ce grand bond en avant, est le fruit des réformes entreprises dans le cadre du Plan Sénégal émergent.


Cette belle performance du Sénégal, est le fruit d’importantes réformes entreprises par le gouvernement dans plusieurs secteurs d’activités,  des réformes qui entrent dans le cadre du Plan Sénégal émergent (PSE).
 
Selon, l’économiste pays de la Banque mondiale basé au Sénégal, ce grand bond en avant est dû à trois (3) facteurs : les données exogènes, les réformes structurelles et le cadre macroéconomique. La première variable est exogène, et il est lié à la chute des cours du pétrole au niveau mondial dont a bénéficié le Sénégal.

Le second variable exogène : c’est le climat avec la pluviométrie, le cadre macroéconomique, qui est très solide et stable avec un taux de change accompagnée d’une inflation  très basse et une dette publique soutenable et des déséquilibres fiscaux sous contrôles. Et, d’après Monsieur Julio économiste pays basé au Sénégal de la Banque Mondiale, le troisième facteur de cette performance économique du Sénégal demeure les réformes structurelles entreprises dans le cadre du Plan Sénégal émergent (PSE) avec une amélioration du climat des affaires, à l’énergie, au transport, à la gouvernance. L’autre groupe de réformes concerne les investissements consentis dans le secteur de l’agriculture (l’arachide, le riz, le manioc, l’horticulture).

Le niveau de revenu est un variable important qui est de 1000 dollars par an et par tête d’habitant. Tous ces facteurs ont permis au  Sénégal de maintenir ce taux de 6% comme l’année passée.
 
D’après les conclusions d’Africa’s Puls ce taux de 6% devrait se maintenir dans les prochaines années pour beaucoup de pays africains dont le Sénégal s’il continue sur cette lancée du Plan Sénégal émergent.
 
Mais en dépit de ce grand bond en avant, l’expert de la Banque mondiale exhorte notre pays à continuer les réformes pour une meilleure diversification du cadre économique, rendre la croissance plus inclusif et enfin améliorer l’efficacité des politiques publiques dans le secteur agricole.
 
 
Les experts de la Banque mondiale montrent que des pays comme la Côte d’ivoire qui a commencé à  transformer ses matières premières en produits manufacturés bénéficié d’une bonne performance économique.

L'Afrique avec un taux de croissance de 1,6% niveau  le plus bas depuis 20 ans 

Le rapport a fait surtout état de la chute du taux de croissance en Afrique subsaharienne qui a baissé de 1,6% contrairement à l’année passée ou il était de 3%. Selon, d’ailleurs le Groupe de la Banque ce taux est le plus depuis plus de 20ans. Des difficultés économiques rencontrées par les puissances économiques du continent telles que le Nigéria ou encore l’Afrique du Sud qui subissent toujours les contrecoups  de la chute des cours des matières premières, les questions sécuritaires ont aussi des effets négatifs sur la croissance avec la menace terroriste au Nigéria. L’étude du Groupe de la Banque mondiale mentionne aussi l’hétérogénéité des croissances à travers le continent qui révèlent des disparités entre les pays. Cela dit, les vulnérabilités restent en hausse, les resserrements de l’investissement étranger et des finances budgétaires demeurent important
 
Des pays comme l’Ethiopie, le Rwanda, et la Tanzanie affichent des taux de croissance annuels supérieurs à 6%. C’est aussi le cas des pays d’Afrique de l’Ouest comme la Côte d’ivoire et le Sénégal.    
 




Dans la même rubrique :
< >

Lundi 21 Août 2017 - 12:16 La fin du miracle stratégique asiatique ?


Inscription à la newsletter


Indices boursiers internationaux











Derniers tweets
Ecofinance.sn : La fin du miracle stratégique asiatique ? https://t.co/3eUnUH5ftU https://t.co/JqfnGSz1d9
Lundi 21 Août - 12:27
Ecofinance.sn : Guinée: Le FMI encourage le Plan National de Développement Économique et Social: Les... https://t.co/VrZPzAX5O9 https://t.co/fFjz1NXuHY
Lundi 21 Août - 12:09
Ecofinance.sn : Dangote cible l’Europe et les Etats-Unis https://t.co/XaPyPRaJeE https://t.co/C58gimKjgE
Vendredi 18 Août - 04:42
Ecofinance.sn : BRVM : La BRVM clôture à la baisse https://t.co/yRLh9qNGJJ https://t.co/6d6iiJ5Mig
Vendredi 18 Août - 04:23
Ecofinance.sn : EMISSIONS OBLIGATIONS DU TRESOR DU NIGER: Un taux de couverture de 80,74% https://t.co/GgsCRsJSkJ https://t.co/tpeIMMYDbS
Vendredi 18 Août - 04:23