Connectez-vous S'inscrire
ecofinance.sn
 

Charte africaine de la statistique : seuls 19 sur 54 pays l’ont ratifié


Rédigé le Vendredi 25 Novembre 2016 à 13:13 | Lu 46 fois | 0 commentaire(s)


ecofinance.sn (Dakar) - Le nombre de pays ayant ratifié la charte africaine de la statistique est faible. Il n’y a que 19 sur 54 pays qui l’ont ratifié.


Les participants à la réunion ad-hoc sur la charte africaine de la statistique et le consensus sur les données en Afrique de l'ouest qui s'est tenue à Dakar.
Les participants à la réunion ad-hoc sur la charte africaine de la statistique et le consensus sur les données en Afrique de l'ouest qui s'est tenue à Dakar.
19 sur 54 pays africains ont ratifié la Charte africaine de la statistique. C’est ce qui ressort du rapport de mise en œuvre de ladite charte qui a été présenté et discuté ce matin à Dakar lors de la réunion ad-hoc du groupe d’experts de la Commission économique pour l’Afrique (Cea) des Nations unies.

Selon le document, 17 pays ont déposé les instruments de ratification auprès de la Commission de l’Union africaine et 2 pays ne l’ont pas encore fait.

Au niveau sous-régional, le rapport note que 14 des 15 pays de l’Afrique de l’ouest ont signé la charte et 6 Etats membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao) l’ont déjà ratifié. Au bénéfice de cette ratification, le Mali, le Niger et le Bénin ont entamé des réflexions pour la mise en place d’un fonds pour le développement de la statistique.

Organisée par le Bureau sous régional de la Commission économique pour l’Afrique de l’ouest, la réunion a offert l’occasion d’examiner le rapport sur le statut de la mise en œuvre et des perspectives de la charte africaine de la statistique et du consensus sur les données en Afrique de l’ouest.

De nombreuses initiatives visant à renforcer les capacités statistiques sur le continent ont été prises, mais elles n’ont pas pleinement répondu aux attentes, même si des avancées significatives pour la statistique ont été enregistrées.

Plusieurs contraintes ont été mises en relief par les différentes évaluations menées, notamment le manque d’appropriation et l’insuffisance des ressources financières et des capacités institutionnelles et humaines des systèmes statistiques nationaux.

Cette situation s’est notamment traduite par des carences de données cohérentes pour le suivi des objectifs du millénaire pour le développement (Omd) et des stratégies nationales de développement.

Beaucoup de recommandations sont faites par le rapport. Elles s’adressent à la Cedeao et autres organisations sous régionales, aux Etats et à la Cea.
  




blog Ecofinance

Inscription à la newsletter




Indices boursiers internationaux











Derniers tweets
Ecofinance.sn : Première cotation de NSIA Banque Côte d’Ivoire le 24 octobre: La première cotation de la... https://t.co/kpqUPPx1Bp https://t.co/yCivrbQJmB
Lundi 16 Octobre - 14:19
Ecofinance.sn : VISITE AU SENEGAL : Le président du Burkina Faso impressionné par l’AIBD et le TER https://t.co/YW9rQNi9GS https://t.co/RQVK4iEmCM
Lundi 16 Octobre - 11:49
Ecofinance.sn : Avec l'inauguration d'Owendo, le Gabon veut se replacer sur la carte maritime de... https://t.co/iUouh1hxb9 https://t.co/8TaaOMdsKS
Lundi 16 Octobre - 11:38
Ecofinance.sn : FORUM DE L'ENTREPRENEURIAT : La Fondation Tony Elumelu organise la plus grande rencontre... https://t.co/hN8Wr63qhS https://t.co/yC8sY3lAqY
Lundi 16 Octobre - 11:33
Ecofinance.sn : 22 milliards pour la réhabilitation de la route Goudiry-Kidira https://t.co/0kjH2p58Gx https://t.co/IR0ASzFGhd
Lundi 16 Octobre - 11:23