Connectez-vous S'inscrire
ecofinance.sn
 

Burkina Faso : la BAD mobilise d'importants fonds dans des projets d'électrification


Rédigé le Vendredi 29 Septembre 2017 à 18:28 | Lu 43 fois | 0 commentaire(s)


Au Burkina Faso, la transition vers les énergies renouvelables se précise. En plus d’un potentiel énergétique immense, ce pays de l’Afrique de l’Ouest vient de bénéficier du soutien financier de la Banque africaine de développement pour la construction d’une centrale solaire et la réalisation de nombreux projets d’électrification.


Burkina Faso : la BAD mobilise d'importants fonds dans des projets d'électrification
Le président de la Banque africaine de développement (BAD) entame, depuis ce mercredi 27 septembre, une visite officielle de trois jours au Burkina Faso qui devrait être fructueuse pour le pays. Lors d'un entretien, jeudi, avec le président burkinabé, Roch Marc Christian Kaboré, le patron de la BAD, Akinwumi Adesina, a plaidé pour le renforcement des «performances économiques» du Burkina.

En effet, Adesina a annoncé le déblocage d'une enveloppe de 500 milliards de Fcfa sur la période 2017-2021 pour la mise en place d'une centrale solaire de 50 mégawatts et l'électrification des zones péri-urbaines (PEPU) dans les villes de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso. Plus de 30 milliards de Fcfa de cet investissement, financé par la BAD en collaboration avec l'Agence française de développement (AFD), seront consacrés au PEPU.

«Nous allons aussi travailler pour accélérer l'accès à l'énergie en milieu rural dans tout le pays», a déclaré le président du groupe de la BAD qui a procédé ce jeudi à la pose de la première pierre du projet d'électrification des zones périurbaines de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso.

Alors que le taux de couverture en électricité au Burkina Faso est de seulement 19%, le PEPU vient confirmer les ambitions d'améliorer l'accès des populations à l'électricité, mais traduit également la volonté de l'Exécutif burkinabé de réussir une transition «claire» vers les énergies renouvelables.

Un potentiel pour corriger les écarts entre l'offre et la demande
Le potentiel solaire du Burkina Faso est estimé à 6 kWh/m2/jour, soit une énergie brute d'environ 1 500 GWh par an, alors que celui de l'hydraulique totaliserait une puissance de 72 MW. Ces réserves, si elles sont exploitées, réduiraient l'écart entre les besoins des populations en énergie et l'offre actuelle de la Société nationale d'électricité (SONABEL).

En termes de financements, la BAD a déjà injecté plus de 400 milliards de Fcfa au Burkina Faso. Outre, le projet de la centrale solaire de 50 mégawatts et l'électrification des zones péri-urbaines, la BAD a également pris l'engagement d'appuyer le Plan Burkinabé de développement économique et social (PNDES). 




blog Ecofinance

Inscription à la newsletter




Indices boursiers internationaux











Derniers tweets
Ecofinance.sn : Première cotation de NSIA Banque Côte d’Ivoire le 24 octobre: La première cotation de la... https://t.co/kpqUPPx1Bp https://t.co/yCivrbQJmB
Lundi 16 Octobre - 14:19
Ecofinance.sn : VISITE AU SENEGAL : Le président du Burkina Faso impressionné par l’AIBD et le TER https://t.co/YW9rQNi9GS https://t.co/RQVK4iEmCM
Lundi 16 Octobre - 11:49
Ecofinance.sn : Avec l'inauguration d'Owendo, le Gabon veut se replacer sur la carte maritime de... https://t.co/iUouh1hxb9 https://t.co/8TaaOMdsKS
Lundi 16 Octobre - 11:38
Ecofinance.sn : FORUM DE L'ENTREPRENEURIAT : La Fondation Tony Elumelu organise la plus grande rencontre... https://t.co/hN8Wr63qhS https://t.co/yC8sY3lAqY
Lundi 16 Octobre - 11:33
Ecofinance.sn : 22 milliards pour la réhabilitation de la route Goudiry-Kidira https://t.co/0kjH2p58Gx https://t.co/IR0ASzFGhd
Lundi 16 Octobre - 11:23